• Sandra

(tonnerre de) Brest

Voilà l'automne arrivé et des envies d'évasion se font ressentir. Quoi de mieux que de découvrir aujourd'hui l'univers de Claire dont la gamme est destinée aux marins urbains?!??!

  • Comment décris-tu ta marque et quels sont les produits que tu proposes?

(tonnerre de) Brest est né de l’idée de créer des bagages à dos - l’important est d’avoir les mains libres et les épaules équilibrées - avec des textiles hérités des stocks familiaux. Chaque sac devait être une pièce unique et porter le nom d’une cité de bord de mer. Une invitation au voyage, à la mobilité, à la légèreté, à la simplicité. Des sacs pour marins urbains. On peut rendre le simple gymbag que l’on rencontre partout, attrayant, durable, solide. Trois ans après les premiers modèles, les premières ventes, je tiens encore fermement à l’idée de la pièce unique. La marque s’est enrichie de modèles en cuir mais également de pochettes ceintures et de bananes. Je travaille sur d’autres prototypes mais cela prend un temps fou et je suis rarement totalement satisfaite. J’aime aussi l’idée efficace d’une petite gamme de produits. 




  • Qui es-tu ?

Je suis curieuse je crois. J’aime apprendre, expérimenter. Et rencontrer des gens, échanger. Ce n’est guère évident de parler de soi... mon travail parle pour moi j’espère ! 

  • Qu’est-ce qui te motive chaque matin à te lever?

Ah il y a des matins plus compliqués que d’autres d’autant que la création n’est pas mon activité principale malheureusement. Mais les jours d’atelier, le plaisir ultime est de voir une idée prendre forme. Accepter aussi que cela n’est pas toujours comme je l’avais imaginé mais que l’on peut se laisser surprendre et s’émerveiller du résultat.J’aime l’idée que même dans la difficulté, il y a toujours une solution. Dans la création et dans la vie. 



  • Quelle étape de ton processus de création préfères-tu?

 Lorsque l’idée vient. Je peux lire un magazine, croiser quelqu’un dans la rue, rencontrer une harmonie de couleur et l’esprit se met en marche. J’adore ces moments où cela fuse. Si j’étais un peu moins dispersée, je noterais tout pour ne rien perdre de ce qui vient. Il y a encore un peu de chemin de ce côté là ! Et naturellement lorsque je termine un sac et que je l’essaie pour voir le rendu. Satisfaction totale (ou alors il ne sortira pas de l’atelier et finira en pièce détachée avant une seconde vie de recyclage des matériaux !).



  • Quel est ton outil préféré?

Ma machine à coudre. C’est un peu un lieu commun que de dire cela. Il a fallu s’apprivoiser, c’est une vieille machine industrielle qui doit avoir près de 30 ans. C’est une occasion et j’ai du presque instinctivement apprendre à en tirer le meilleur.  J’apprends encore, il y a des jours sans et des jours avec. Mais elle m’a ouverte à des possibilités de travail incroyables, notamment le travail du cuir.




  • Quels sont tes principaux projets pour ces prochains mois?

Je mets l’accent sur le travail du cuir pour la saison automne-hiver. Et je travaille à améliorer quelques petites choses sur les modèles existants. Et des idées à foison, envie de créer aussi des objets en travaillant le cuir mais c’est top secret.. 


Si tu veux découvrir plus en détail l'assortiment proposé par (tonnerre) de Brest, vas faire un tour sur son site internet.


Bonne fin de semaine!!!

++