• Sandra

Gaëlle Garrocq

  • Comment décris-tu ta marque?

Gaëlle Garrocq, c’est mon nom. A travers mon travail, j’invite le spectateur à feuilleter une sorte de petit album intime d’instantanés. Mes gravures sont une petite collection imagée de mes souvenirs, de mes pensées, de mon regard sur ce qui m’entoure, de ce que j’aime, de moments précis que j’ai photographié dans ma tête et que j’ai envie de partager avec qui pose son regard dessus.

C’est aussi une technique ancienne, la gravure, avec ses outils, à la fois beaux et singuliers et son rendu, parfois brut, parfois plus net, difficile à dompter et qui fait que le résultat est aléatoire et donc chaque pièce unique, malgré la répétition.


  • Quel produits proposes-tu?

Je propose des mini-linos, gravées et imprimées à la main. Ainsi que des produits dérivés de mes créations graphiques tels que des tote-bags ou des t-shirts. Tout ceci évoluant au gré de mes envies car la joie que j’éprouve à réaliser une pièce et à l’imaginer sur un objet prime sur toute autre considération!


  • Comment te définis-tu?

Je suis à la fois introvertie et curieuse. Nostalgique et toujours pleine de projets. Exagérément spontanée et romantique (au sens littéraire du terme). Je suis noir et blanc mais ma couleur préférée est le vert. Mer et montagne. Petit atelier et grands espaces. Femme de la nature mais fascinée par l’urbain…

En bref, un grand paradoxe à moi toute seule! Dans mes créations, je suis plutôt tournée vers la botanique. J’aime aussi représenter des animaux. J’aime explorer le lien entre la nature et l’homme. J’ai d’ailleurs un penchant pour les mains qui pour moi, symbolisent parfaitement ce lien. Les symboles, les contes et les légendes sont une grande source d’inspiration.


  • Plutôt hiver, printemps, été ou automne?

Plutôt terrasse au soleil au bord du lac ou promenade dans les champs en fleur.


  • Qu’est-ce qui te motive chaque matin à te lever?

Sans mièvrerie, je peux dire que c’est tout simplement l’amour. Que ce soit pour les miens ou pour mon travail, je fais les choses avec amour car c’est le seul et unique sentiment qui me meut profondément. J’aime représenter des choses que j'aime. J’aime montrer ces choses. Et j’aime quand quelqu’un les aime à son tour.


  • Quelle étape de ton processus de création préfères-tu?

J’ai un faible pour la gravure à proprement parler. Ce moment où le dessin est extrait de la matière. C’est une phase de travail qui nécessite calme et concentration et qui peut parfois être très méditative. Comme j’ai pensé le motif en amont à travers une ou plusieurs esquisses, je peux être très concentrées sur mes gestes, sur la gravure en elle-même ce qui est très agréable et permet parfois de laisser les mains suivre les contours dessinés en laissant son esprit voyager d’une pensée à l’autre.


  • Quel est ton outil préféré?

Dans cet esprit, mon outil préféré est ma plus petite gouge (qui est le petit outil que l’on utilise pour la gravure sur bois, sur gomme, ou sur linoléum). Elle a une forme de « U » et mesure 1mm. Elle permet de graver des choses plutôt fines, des petits détails. J’aime les traits nets et les grands aplats de noir.


  • Quels sont tes principaux projets pour 2019?

J’ai tout un tas de projets de gravures en tête et notamment une série sur les jeux de cartes que j’ai déjà commencée.

J’ai envie d’explorer de nouveau supports, d’autres papiers, le tissus.

Je souhaite pouvoir mener à bien des projets de collaboration qui sont en cours et espère que de nouveaux verront le jour au cours des mois à venir.

Enfin, je souhaite continuer à partager ma passion pour la technique de la linogravure à travers les workshops que je propose à Vevey, chez Dlignes et qui sont toujours de beaux moments de rencontre et d’échange.


Retrouvez le travail de Gaëlle dans notre boutique à la rue du Valentin 28 à Lausanne et allez faire un tour sur son site internet! :-)


++